IM9

1 Corinthiens 12:12-25 « Car le Christ est semblable à un corps humain avec ses divers membres et organes. Tout en ayant beaucoup d’organes, le corps forme un tout. Ces organes, malgré leur multiplicité, ne constituent ensemble qu’un seul corps. Il en est bien ainsi du Christ. Car nous avons tous été immergés dans un seul et même Esprit pour former un seul corps, que nous soyons Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres. C’est de ce seul et même Esprit que nous sommes tous abreuvés et imprégnés. Un corps n’est pas composé d’un membre unique, mais de plusieurs. Si le pied disait: “Moi, je ne suis pas une main; je ne fais donc pas partie du corps”, en ferait-il moins partie pour cela? Et si l’oreille se mettait à dire: “Moi je ne suis pas un oeil, je ne fais donc pas partie du corps”, cesserait-elle d’en faire partie pour autant? Si tout le corps était un oeil, comment ce corps entendrait-il? Et s’il pouvait seulement entendre, où serait l’odorat? Heureusement Dieu a assigné à chaque organe sa place et sa fonction dans le corps comme il l’a trouvé bon. Car si le tout était constitué d’organes identiques, serait-ce un corps? En fait, bien que les organes soient nombreux et divers, ils forment ensemble un seul corps. C’est pourquoi l’oeil ne saurait dire à la main: “Je n’ai pas besoin de toi”, ni la tête aux pieds: “Je peux fort bien me passer de vous”. Au contraire, les parties du corps qui nous paraissent insignifiantes, celles qui sont faibles et cachées, sont particulièrement nécessaires. Et celles que nous estimons les moins dignes d’intérêt, sont celles dont nous prenons le plus grand soin, de sorte que nous les traitons avec des égards dont les autres n’ont guère besoin. Dieu a fait de notre corps un ensemble harmonieux dans lequel il a disposé les différentes parties de manière à donner une fonction essentielle aux organes les plus humbles, afin qu’on honore davantage ceux qui manquent naturellement d’honneur. Il voulait par là éviter toute division dans le corps et donner aux différents membres le sens de leur solidarité réciproque: que chacun d’eux ait le souci des autres et leur témoigne une égale sollicitude. »

 

Qu’ajouter à ce passage si clair ? Nous ne pouvons pas tous grimper aux arbres, et si le Seigneur nous a créé différents, cela nous rend complémentaires et utiles les uns aux autres. Tous les animaux ne savent pas non plus nager, ou courir vite. Chacun a des tâches à accomplir selon ce que le Seigneur lui demande, et il est alors qualifié, équipé par le Saint Esprit pour le faire. Parfois il faut essayer de grimper aux arbres pour se rendre compte, soit que l’on est fait pour cela, soit que nous sommes faits pour autre chose. Jamais je n’aurais cru être qualifié pour parler en public, ou pour accompagner des personnes dans la cure d’âme. Mais le Seigneur lui, le savait, et surtout, il m’a qualifié pour le travail qu’il m’a demandé de faire. Malgré tout il y a des tâches pour lesquelles je me sens bien incompétent, et c’est tant mieux, car c’est la mission de quelqu’un d’autre, mission qui vient en complément de toutes les autres. Il y a assez de travail, de missions, de terre à labourer, à arroser, à semer, à moissonner pour que chacun trouve sa place. Et il n’y a pas de tâche qui pourrait être considérée comme moindre par rapport aux autres.
Mettons-nous donc à l'oeuvre et nous découvrirons – tout comme les autres – quels sont nos dons.

Yves

A venir

Agenda

Retrouvez notre programme complet sous forme de calendrier.

Messages

Vous pouvez retrouver les messages des cultes ici si vous voulez le réentendre, le relire ou que vous l'avez manqué !